Bienvenue sur ce site, entièrement réalisé sous l'effet du café Touba, rassemblant mes activités autour de la kora.

(This website is currently in French, obviously. For any info please contact me)

"KoraByCooper", "Travel Kora Pro", "MIDIFOLA", "AMP EL' FIRE" et leurs logos respectifs ainsi que les contenus et les photos sur ce site (sauf précisé autrement), sont la propriété intellectuelle de Julien Cooper, modèles déposés à l'INPI.

Votre serviteur est joueur de kora avant d'être luthier. Il se met au service de la kora dans la mesure de ses connaissances et de ses moyens. Son activité principale aujourd'hui est la conception et fabrication d'amplificateurs autonomes et ultra-légers pour instruments:

ENKORE AMP EL'FIRE

ENKORE AMPS

High performance Ultra-lightweight amplifiers

Prima la musica, dopo le parole. (Quelques extraits)


Bio-Kora

 

C'est au Mali en 1996 que j'ai rencontré mon premier maître et ami Cheick Tidiane Dia.

Puis les études m'ont rappellé. A l'été 2000 en Bretagne, nous nous sommes retrouvés, et j'ai enfin remis les mains sur une kora. Quelque chose de très fort et de très étrange s'est passé avec l'instrument, et m'a définitivement remis sur le chemin de la kora. J'ai pu progressivement reprendre l'apprentissage, et retourner au Mali en 2003. A ce moment je réalisais également une étude pour la rédaction d'un mémoire d'anthropologie sur la transmission de la kora. La transmission c'est mon dada, et j'ai souhaité enseigner dès les premiers jours où j'apprenais la kora avec Tidiane à l'époque.

Plusieurs autres séjours au Mali, et plus tard en Gambie et en Casamance, m'ont permis de rencontrer d'autres maîtres et de m'initier à différents styles jusqu'en 2007. Merci et reconnaissance à Mansa “Jeli Vieux” Sissoko, Modibo Diawara, Toumani Kouyaté, Sheriffo Jobarteh, Alaji M'baye, Gausu Kouyaté, Sissoko Kunda a “Tenghori compliqué”, Boubacar dit “BABEN” Sissoko...

C'est à partir de 2005 que j'ai commencé à métisser la kora, à essayer mon propre style, et à me produire avec la kora (accompagnement de conteurs, participation à la 7ème nuit Africaine de Lyon, expériences improvisées avec un collectif de danse, accompagnement d'une pièce de théâtre à Paris, premier Solo de kora en studio sur l'album “Bomborokosso” de Drissa Dembele, beaucoup de jam sessions...)

SOLO SISSOKO Festival "La Grande Côte en Solitaire"

SOLO SISSOKO

Festival "La Grande Côte en Solitaire"

SOLO SISSOKO est le nom d'emprunt qui me convient. "Solo" est le nom traditionnel qui se cache derrière "Ibrahima", prénom qui m'a été donné à Kéla. "Sissoko" est le nom du maître de mon maître, feu Karamogo Sissoko, que je n'ai jamais connu.

Enfin, en 2007, je crée et construis ma kora à 23 cordes, Safiatou. Je commence à enregistrer des compositions, explore et mets au point d'autres types d'accordage. Je prends l'avion avec Safiatou pour métisser la kora avec la musique Gnawa au Maroc. Ici le rêve est en suspens, reprendrais-je un jour l'aventure avec mon ami Mâalem Adil Amimi..... Par la suite je retrouve un ami américain, avec qui nous participons à un festival sur l'île de Carabane en Casamance. Je le rejoindrais plus tard pour enregistrer sur son premier album sur la côte Ouest des états-unis. Je rencontre aussi là-bas Richard Crandell(*) avec qui nous formons un duo “world, minimaliste, aux potentialités infinies”, comme il dit, autour de nos compositions et participons à des festivals réputés aux USA tels que l'Oregon Country Fair.

Depuis mon retour en France, j'ai repris mes activités d'enseignement, de musique en solo, et avec divers groupes. Cependant, mon temps est consacré alors en majeure partie à un autre projet: en effet, je fabrique des amplis portables pour instruments (particulièrement adaptés à la kora!), répondants au nom de AMP EL' FIRE. Mes autres projets prennent enfin corps avec la fabrication de koras électroacoustiques de voyage et l'élaboration du système "MIDIFOLA(c)", permettant de piloter des sons midi à partir d'une kora.

(* ex-guitariste-pianiste atteint d'une maladie qui l'empêche physiquement de jouer, jusqu'à ce qu'il découvre la Mbira. Avec ce piano à pouces du Zimbabwé, il a enregistré deux albums récompensés sur le label Tzadik.)